L’évolution des mobiles en 40 ans

4YUIHfj    not-like-the-others-03

De nos jours, difficile d’imaginer notre quotidien sans téléphone portable… les appels et les SMS sont un détail comparé à la pléthore d’autres fonctions qu’offrent désormais nos précieux smartphones: internet, appareil photo, caméra, lampe-torche et j’en passe. La folie des téléphones connectés dépasse l’entendement: en France, il y a plus de mobiles que d’habitants! C’est dingue, et pourtant c’est vrai.

Mais avant d’en arriver là, il faut bien vous dire qu’ils en ont bavé tous ces ingénieurs… et que leurs préoccupation n’était franchement pas l’écran tactile ou la connexion a internet mais plutôt le réseau et les appels! Allez, pour vous faire rire un peu, voici un petit tour d’horizon chronologique des métamorphoses du téléphone portable.

Le premier prototype date de 1956 (eh oui!). Il est signé SRA/Ericson et pèse…40kg. Malgré son poids, c’est une sacrée avancée. Par contre, il reste tout de même réservé à des gens fortunés (et costauds!) puisqu’il est commercialisé à 3995$ de l’époque, soit 8700$ aujourd’hui (environ 6500 euros).

eh ouai… quand même.

C’est en 1973 que le premier appel est passé depuis un téléphone portable dans les rues de Manhattan. Martin Cooper, ingénieur et directeur général de la partie communication de Motoral se balade dans la rue avec son téléphone d’1kg (oui, oui!) devant des gens médusés… Et c’est en 1983, dix ans plus tard, que le modèle DynaTac 8000X sera commercialisé à la modique somme de… 3995$.

Bijou de technologie utilisé par Mickael Douglas dans le premier Wall Street.

En 1984 arrive le Nokia Mobira Talkman dont on ignore le poids mais on peut facilement l’imaginer… Ce qui est sûr, c’est qu’avec ce modèle, plus de problème de batterie.

un retour aux fondamentaux pour les smartphones qui manquent d’autonomie?

En 1989, Motorola revient à la charge avec son MicroTAC vendu au prix de 1000$. C’est pas encore ça, mais y’a de l’idée: on voit apparaître un écran sur le téléphone et sa taille a tout de même été vachement réduite par rapport aux autres!

En 1992, Motorola toujours, nous sort sont International 3200 qui, croyez-le ou non,envoie des SMS!

pas très esthétique hein?

En 1994, Motorola (toujours!) innove et nous propose son Motorola 2900 Bag Phone, qui comme son nom l’indique se transporte dans un sac!

En 1996, Nokia fait son retour avec son 9000 Communicator… mais il n’est pas le seul! 1996, c’est un peu l’année charnière où tout le monde a compris comment mettre plein de composants dans un dispositif qui peut téléphoner et envoyer des SMS sans peser 40kg.

Il y a donc également le Motorola StarTAC:

Et le mieux: le Nokia 8110 notamment utilisé par Néo dans Matrix… (bah ouai, ça nous rajeunit pas hein…)

ça vous en bouche un coin hein?

Puis arrive en 1998 le Nokia 5110, qui fait place à la couleur grande révolution dans le monde de la téléphonie (comme quoi Apple n’a pas tout inventé…)

En 1999, le Nokia 8210, ce téléphone incassable (comme le 3310) arrive sur le marché et fait un carton! On ‘la tous eu je crois…non?

En 2002 (oui, entre temps il s’est pas passé grand chose de révolutionnaire), le BlackBerry 5810 pointe le bout de son nez avec son premier clavier azerty!

et un plus grand écran en prime!

Mais ce n’est pas tout: cette année 2002 marqué également l’arrivée de premier téléphone mobile qui peut prendre des photos, le Sanyo SCp-5300:

En 2004, place à la nouveauté et aux mobiles plus modernes, Motorola sort sont Razr V3, qui est le premier mobile à être aussi fin (je l’ai eu ce téléphone, et il était vraiment pas mal!)

Après ces nouveautés, tout s’emballe et en 2007, Apple sort la première génération d’iPhone! Ca y est, la machine est lancée et toutes les grandes marques suivront, de nouvelles arriveront sur le marché (Samsung, Windows Phone, LG, etc!)

 

Article de http://speedbatteries.fr/ – 2013